this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Representation and Witnessing in Synodal Structures
Subtitle: Rethinking the Munus Docendi of Episcopal Conferences in Light of Communio Fidelium, Communio Ecclesiarum and Communio Episcoparum
Author(s): WIJLENS, Myriam
Journal: Studia Canonica
Volume: 53    Issue: 1   Date: 2019   
Pages: 75-105
DOI: 10.2143/STC.53.1.3287023

Abstract :
Who speaks and decides on behalf of whom on what subject, with what kind of authority, and to which extent is that teaching or decision binding on others in the Church? The question is of imminent relevance regarding episcopal conferences exercising teaching authority. Ever since Vatican II, the theological status of an episcopal conference has been the subject of discussions without arriving at theologically satisfactory answers. In the first part, the A. investigates the issues at stake, taking a major 2018 discussion in the German episcopal conference as a point of entry. This is followed by a presentation of the different theological arguments on the authority of the episcopal conference that have been presented since Vatican II, which are mainly related to the doctrine on episcopal collegiality. Encouraged by Pope Francis to rethink the theological foundation of the conference, she presents his 'hitting of a reset button' with regard to the interpretation of the teaching of Vatican II. On the basis of the second chapter of Lumen gentium, Pope Francis presents new lenses for understanding the connection between the communio fidelium, the communio ecclesiarum, and the communio episcoporum. The notion of synodality gives expression to this new understanding and could lead to a new pattern of discernment processes in supra diocesan structures, such as the episcopal conference.



Qui parle et décide au nom de qui, sur quel sujet, avec quelle autorité? Et dans quelle mesure les autres dans l’Église sont-ils liés par cet enseignement ou cette décision? La question est d’actualité pour les conférences épiscopales qui possèdent l’autorité d’exercer la fonction d’enseignement. Depuis Vatican II, le statut théologique d’une conférence épiscopale a fait l’objet de discussions sans aboutir à des réponses théologiquement satisfaisantes. Dans la première partie, l’A. examine ces questions, utilisant en entrée de jeu une discussion majeure qui eut lieu en 2018 au sein de la conférence épiscopale allemande. Suit une présentation des différents arguments théologiques présentés depuis Vatican II à propos de l’autorité de la conférence épiscopale et qui sont principalement liés à la doctrine de la collégialité épiscopale. Encouragée par le pape François à repenser le fondement théologique de la conférence, elle présente sa vision pour «appuyer sur un bouton de réinitialisation» concernant l’interprétation de l’enseignement de Vatican II. Sur la base du deuxième chapitre de Lumen gentium, le pape François présente de nouvelles perspectives pour mieux comprendre le lien qui existe entre la communio fidelium, la communio ecclesiarum et la communio episcoporum. La notion de synodalité traduit cette nouvelle compréhension et pourrait conduire à un nouveau schéma de processus de discernement dans les structures supra diocésaines, telles que la conférence épiscopale.

Download article


3.238.125.76.