this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: La sémantique de silence ne peut se faire sans ... bruit
Author(s): KLEIBER, Georges , AZOUZI, Ammmar
Journal: L'Information Grammaticale
Volume: 128    Date: janvier 2011   
Pages: 16-22
DOI: 10.2143/IG.128.0.2071271

Abstract :
Comment aborder la sémantique du nom silence? Nous aurions pu emprunter la voie lexicographique et examiner l’organisation des différents emplois tracée par les dictionnaires. Nous aurions aussi pu constituer un corpus et examiner sur le terrain le comportement in vivo du nom silence. Ces deux manières de procéder sont, bien entendu, légitimes et sûrement nécessaires à toute description dont l’ambition est de saisir pleinement la complexité sémantique de ce substantif. Nous avons toutefois volontairement choisi une autre porte d’entrée, parce qu’elle nous semblait donner accès à des facettes du nom silence qui n’auraient sans doute pas pu être atteintes par les voies habituelles de l’investigation en sémantique lexicale. Cette inhabituelle porte d’entrée est constituée par le syntagme binominal le silence de X dont nous étudierons en détails les tenants et aboutissants sémantiques en le confrontant à son correspondant antonymique comportant le substantif bruit. Comme on le verra chemin faisant, une telle analyse conduit à un double résultat : en même temps qu’elle amène à l’émergence les principales dimensions du N silence, elle fait ressortir et permet d’expliquer quelques-uns des paradoxes sémantiques auxquels il donne lieu.

Download article


34.239.147.7.