PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Védique tanu- et la notion de personne en indo-iranien
Author(s): PINAULT, Georges-Jean
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 96    Issue: 1   Date: 2001   
Pages: 181-206
DOI: 10.2143/BSL.96.1.503741

Abstract :
Le substantif indo-iranien *tan4- ne peut pas être mis en relation dérivationnelle directe avec l'adjectif en *-u- dérivé de la racine *ten(H2)- «s'étendre, tendre». Ce rapprochement traditionnel n'est pas satisfaisant sur le plan sémantique. Les emplois du mot sont examinés, en particulier dans les hymnes védiques. Ce substantif désigne le corps comme être physique identifié à la personne, au soi. Dans une partie de ses occurrences, il tend vers la valeur de pronom réfléchi. L'analyse du formulaire védique montre que le sème de «continuité» est central dans cette notion du «corps personnel». Ce sens premier («extension temporelle») est expliqué par la formation du mot, qui a des parallèles dans la morphologie dérivationnelle: un abstrait collectif, dérivé interne d'un substantif neutre en *-u- signifiant «extension». Ce substantif est aussi la base de l'adjectif signifiant «étendu, étiré», d'où «fin, mince», formé par dérivation interne, mais avec une orientation sémantique différente.

download article




35.172.217.174.