this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Marcher trois heures vs marcher pendant trois heures, peut-on marcher sans ellipse?
Author(s): JOSÉ, Laurence
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 96    Issue: 1   Date: 2001   
Pages: 207-225
DOI: 10.2143/BSL.96.1.503742

Abstract :
Il est bien connu que la préposition pendant peut alterner avec son absence dans des phrases du type il marche deux heures / pendant deux heures. Le but de cet article est, en s’appuyant sur les acquis de la littérature linguistique, d’examiner les limites de l’alternance entre ces deux structures afin de mettre à jour une différenciation tant sémantique que syntaxique. Chemin faisant, nous montrons que le tour direct peut être considéré comme une sorte de complément de mesure quantifiant la durée interne d’un procès (il est incident au sémantisme verbal) alors que le complément prépositionnel quantifie la durée de l’événement dénoté par la phrase (par le verbe et ses arguments et, par d’éventuels marqueurs aspectuels). De ce fait, la concurrence entre le tour direct et le tour prépositionnel se trouve au centre de l’interaction entre le type de procès dénoté par un verbe et la valeur aspectuelle d’un énoncé.

Download article


54.158.251.104.