PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: L'historien face aux données chiffrées et métriques de la documentation cunéiforme
Subtitle: Intérêt pour l'histoire sociale et culturelle
Author(s): CHAMBON, Grégory
Journal: Journal Asiatique
Volume: 301    Issue: 2   Date: 2013   
Pages: 367-384
DOI: 10.2143/JA.301.2.3001698

Abstract :
Les données chiffrées et métriques fournies par la documentation cunéiforme, suscitent généralement peu l’intérêt de l’historien en elles-mêmes. La plupart du temps, elles sont considérées comme de simples «outils» qui, lorsqu’ils sont interprétés à la lumière de nos systèmes de nombres et de mesures actuels, donnent accès aux réalités économiques et commerciales antiques (volumes et flux de biens, gestion des stocks des palais, dimensions humaines et spatiales des bâtiments ou des villes, etc.). Cet article propose de montrer que, à côté de cet usage courant, une approche plus historicisante du nombre et de la mesure au Proche-Orient ancien les transforme en véritables «matériaux», susceptibles de fournir à l’historien des informations de nature culturelle, épistémologique et anthropologique sur les sociétés qu’il étudie. Plusieurs exemples concernant leurs modes de représentation – conceptuel et matériel – permettent d’expliquer comment l’étude du nombre et de la mesure touche aux systèmes de références qui fondent la pensée, les représentations, et les pratiques de groupes sociaux en Mésopotamie.



Usually, Assyriologists pay no attention to numerical datas in themselves: they consider them as mere «tools» which, according to our modern equivalences, allow interpretations of economical or commercial ancient realities (flow of goods, their management inside the Palace, human or spatial appreciations of the size of buildings or towns, etc.). Here, my aim is to show that, outside this current use, there is a more historical way of viewing numbers and measures by converting them into true datas which may offer to historians informations about cultures, sciences and human beheaviours of the societies on study. Many examples concerning their representations, conceptual as well as material, allow to explain how the study of numbers and measures deals with referential systems which are the basis of Mesopotamian thought, representations and social practices.

download article




3.231.230.177.