PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
next article in this issue  

Document Details :

Title: L'historien de la Mésopotamie et ses sources
Subtitle: Autour du Code de Hammu-rabi
Author(s): CHARPIN, Dominique
Journal: Journal Asiatique
Volume: 301    Issue: 2   Date: 2013   
Pages: 339-366
DOI: 10.2143/JA.301.2.3001697

Abstract :
Dans cette contribution, le travail de l’historien de la Mésopotamie du début du deuxième millénaire av. J.-C. est présenté autour d’un monument emblématique: le Code du roi Hammu-rabi de Babylone (milieu du XVIIIe siècle av. J.-C.). Dans la civilisation mésopotamienne de l’époque, l’écrit était le gardien de la mémoire, tant dans les inscriptions royales que dans les archives; c’était aussi le moyen de communiquer à distance, grâce à la correspondance. Si le Code reflète les réalités juridiques, économiques et sociales du royaume de Babylone, il témoigne également de la volonté de Hammu-rabi d’en modifier certains aspects. Dans l’idéologie royale qui s’y manifeste, le roi juste apparaît comme une sorte d’incarnation de Šamaš, qui était à la fois le dieu-Soleil et le garant de la justice sur terre.



In this paper, the work of the historian of Mesopotamia at the beginning of the second millennium B.C. is presented around an emblematic monument: the Code of king Hammu-rabi of Babylon (mid-eighteenth century B.C.). In the Mesopotamian civilization of the time, writing was the guardian of memory, as much in royal inscriptions as in archives; it was also a way to communicate over distance through correspondence. If the Code reflects the legal, economic and social realities of the kingdom of Babylon, it also demonstrates the willingness of Hammu-rabi to change certain aspects. In the royal ideology that manifests itself here, the righteous king appears as a kind of incarnation of Šamaš, who was both the Sun-god and the guarantor of justice on earth.

download article




44.197.197.23.