PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Mosaïques, machines organismes et sociétés
Subtitle: Examen métadisciplinaire du réductionnisme
Author(s): FRANCK, Robert
Journal: Revue Philosophique de Louvain
Volume: 93    Issue: 1-2   Date: février-mai 1995   
Pages: 67-81
DOI: 10.2143/RPL.93.1.541825

Abstract :
Ce texte a l'ambition de répondre à trois questions: Faut-il faire un choix entre l'agrégat et le système? Y a-t-il détermination du tout sur les parties? Réduire ou ne pas réduire le tout aux parties, est-ce une question pertinente? Aux anti-réductionnistes qui voudraient ranger le vivant du côté du système et l'inerte du côté de l'agrégat, l'auteur oppose la façon dont Claude Bernard a proposé d'aplanir le différend entre vitalistes et réductionnistes; elle consiste à tracer une ligne de démarcation, non entre l'étude de la matière inerte et l'étude de la matière vivante, mais entre l'étude de la matièredes choses inertes et vivantes et l'étude de leurs propriétés. A la deuxième question l'auteur répond en deux temps. Premièrement il souligne l'opportunité de mettre en lumière la diversité des modes de détermination qu'on peut observer, du tout sur les parties; deuxièmement il veut montrer que la détermination du tout sur les parties est conciliable avec le point de vue analytique. Enfin l'auteur propose de traiter le problème du réductionnisme dans une perspective hiérarchique, et de ne pas s'en tenir au dualisme du tout et des parties. L'auteur aborde brièvement le caractère réductionniste de l'individualisme méthodologique dans les sciences sociales, et souligne au passage l'intérêt de restituer à la métaphysique sa fonction métadisciplinaire.

The aim of this article is to answer three questions: Is it necessary to choose between the aggregate and the system? Does the whole determine the parts? Is the question of reducing or not reducing the whole to the parts a relevant question? In reply to the antireductionists who class living beings under the system, and the inert under the aggregate, the author puts forward Claude Bernard's proposal for smoothing over the disagreement between vitalists and reductionists. This consists of drawing a line, not between the study of inert matter and the study of living matter, but between the study of the matterof inert and living things and the study of their properties. The author answers the second question in two stages. Firstly, he emphasizes the appropriateness of pointing out the diversity that may be observed among the modes of determination of the parts by the whole. Secondly, he seeks to show that the determination of the parts by the whole is compatible with the analytic viewpoint. Finally, the author aims to deal with the problem of reductionism from a hierarchical perspective and not to confine the problem to the dualism of the whole and the parts. The author treats briefly the reductionist character of methodological individualism in the social sciences and emphasizes in passing the value of restoring to metaphysics its metadisciplinary function.

download article




54.211.135.32.