this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: La temporalité antinomique de Leśniewski à la lumière du concept cartésien d'intuition
Author(s): LUPORINI, Valentina
Journal: Logique et Analyse
Volume: 249    Date: 2020   
Pages: 3-20
DOI: 10.2143/LEA.249.0.3288085

Abstract :
Y a-t-il un temps propre à la pratique logique? A-t-il sens de parler de la temporalité d’un système formel? Ces questionnements semblent acquérir une importance capitale lorsqu’on dirige notre attention à l’oeuvre logique et philosophique de Leśniewski. En effet, surtout dans l’article «La vérité est-elle éternelle ou éternelle et sempiternelle?» (1913), l’auteur dégage une conception du temps profondément antinomique: les symboles logiques, dont la vérité est éternelle, sont conçus comme des tokens qui se développent dans un espace et dans un temps bien précis et qui sont susceptibles d’être «captés» au moyen d’un processus intuitif. Comment résoudre cette tension entre temps éternel et développement? Et encore, quel rôle joue l’intuition dans la construction logique de Leśniewski? Malgré les nombreux indices présents dans son oeuvre, un cadre unitaire et exhaustif semble difficile à reconstruire. Dans le but de rendre intelligible la démarche logique de Leśniewski, je propose ici de réhabiliter les concepts cartésiens du temps et de l’intuition tels qu’ils apparaissent dans les Règles pour la direction de l’esprit (1628) et dans les Méditations métaphysiques (1641). Ma tentative se vaut également une enquête plus générale portant sur la temporalité propre à la pratique scientifique qui agence des «entités» à la fois temporelles et éternellement vraies.

Download article


54.198.139.112.