this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: La réponse d'Avicenne à Bahmanyâr et al-Kirmânî
Subtitle: Présentation, traduction critique et lexique arabe-français de la Mubâḥatha III
Author(s): MICHOT, J.
Journal: Le Muséon
Volume: 110    Issue: 1-2   Date: 1997   
Pages: 143-221
DOI: 10.2143/MUS.110.1.525804

Abstract :
La nouvelle édition d’al-Mubâḥathât d’Avicenne publiée par Muḥsin Bîdârfar à Qom en 1413/1992 est une importante contribution aux études avicenniennes modernes. Auparavant, les chercheurs ne disposaient que de la version éditée par {Abd al-Raḥmân Badawî, dans son Arỉsṭû 'inda l'Arab (Le Caire, 1947), sur la base du manuscrit du Caire Dâr al-Kutub Ḥikma 6 M. Selon le savant égyptien, il s’agissait de réponses d’Avicenne à des questions de disciples — Bahmanyâr Ibn al-Marzubân surtout, Abû Manṣûr Ibn Zayla et peut-être d’autres encore —, questions et réponses réunies du vivant même du Shaykh al-Ra’îs mais laissées en leur état de brouillon, sans être revues par lui. Ou, selon une autre hypothèse, jugée moins vraisemblable cependant par Badawî, ces questions et réponses n’auraient été arrangées en un recueil qu’après la mort des deux disciples d’Avicenne. S. Pines, qui fut l'un des premiers à exploiter l’édition Badawî, parla quant à lui d’ «un recueil de notations qu’Avicenne a consignées par écrit; de questions qui lui ont été posées par quelques disciples [...] et de ses réponses. Recueil chaotique [...] Ce sont comme les archives du groupe de savants dont le chef de file était Avicenne vieillissant.»

Download article


34.231.21.105.