this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Possessifs et définitude dans la langue norne et apports à la typologie des langues scandinaves
Author(s): DUFOUR, Benjamin
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 116    Issue: 1   Date: 2021   
Pages: 191-202
DOI: 10.2143/BSL.116.1.3290236

Abstract :
La langue norne, dans son état attesté dans la Ballade d’Hildina (transmise en 1774), présente dans les expressions possessives différentes configurations, selon que le possessif soit antéposé ou postposé, et qu’il soit accompagné d’une marque de définitude ou non. Une analyse exhaustive des données fait apparaître que l’antéposition du possessif est marquée – on peut alors parler d’antéposition emphatique ou contrastive – trait partagé avec d’autres langues scandinaves anciennes ou modernes. La question de la définitude singularise néanmoins les données nornes: il apparaît en effet que ce qui s’apparente à un article défini ait une distribution sémantique, en servant régulièrement d’anaphorique, et non syntaxique, contrairement au norvégien par exemple. Ce trait va dans le sens d’un degré relativement faible de grammaticalisation de l’article défini. En supposant toutefois que la langue norne ait, comme les autres langues scandinaves, développé une catégorie syntaxique de determiner, les possessifs occuperaient seuls cette position syntaxique, indépendamment de leur place dans le groupe nominal: les possessifs de la langue norne entreraient ainsi dans une structure DG malgré la présence d’un article défini, qui peut alors être considéré ou bien comme une marque d’accord dans le cadre d’une double définitude, ou comme un élément sémantique sans rôle dans la définitude.



The possessive expressions in the Norn language (in the Hildnakvadet, transmitted in 1774), show multiple possibilities both in word order and definiteness. After analysing the data, the investigation supports that the fronting of the possessive is usually pragmatically motivated – mostly with an emphatic or contrastive meaning –, a typological feature shared with other North Germanic languages. Regarding definiteness, what is to be considered a definite article does not present a syntactic based distribution but rather a semantic one, as it appears mostly in deictic or anaphoric contexts. If we suppose that the Norn language has developed a determiner feature in its NP, we are then led to the conclusion that possessives are D, regardless of their position in NP, while the definite article is either a determiner agreement in NP or a distinct functional feature with little to no impact on D.

Download article


35.172.224.102.