this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Malaises dans le genre
Subtitle: Les recherches sur le genre dans les sciences et en théologie chrétienne
Author(s): PARMENTIER, Élisabeth
Journal: Revue Théologique de Louvain
Volume: 46    Issue: 4   Date: 2015   
Pages: 557-588
DOI: 10.2143/RTL.46.4.3120217

Abstract :
«La théorie du genre» a suscité de nombreuses polémiques. Or il n’existe pas de théorie unique, mais différentes recherches dans les sciences humaines concernant la manière dont des sociétés construisent le masculin et le féminin, et à partir de là leurs rôles respectifs et les valeurs qui leur sont attachées. Ces études prennent le relais, après les années 1990 en Europe, à la suite des États-Unis, des recherches féministes qui s’étaient définies par leur parti-pris pour les femmes. Les études-genre déploient des perspectives incluant aussi les préoccupations des hommes ou de groupes marginalisés. Le genre permet une investigation plus fine de la constitution des identités et de leurs interactions. Il est ici présenté à partir de quelques auteurs, puis en lien avec des enjeux fondamentaux en théologie chrétienne. Dans les Églises, le féminin et le masculin ont été liés à des attributions de rôles fixés par une tradition quasi immuable. Les recherches sur le genre ont permis de reprendre la recherche à frais nouveaux, avec une conscience plus aiguë de la complexité des paramètres identitaires, incluant aussi la race, la classe sociale, la réalité socio-culturelle.



«Gender theory» has been sparking intense debate. Yet there is no single gender theory, rather a wide range of research in the humanities to look at how societies construct the masculine and the feminine, and how their respective roles and values are developped as a result. After the 1990s, in the United States, and then in Europe, this research began to replace feminist studies, essentially defined as a bias towards women. The scope of gender studies includes men’s preoccupations and also those of different marginalised groups. Gender allows for a more accute investigation of how identities are constituted, and how they interact. In this article, it is presented from the perspective of a number of authors, then considered in connection with fundamental points of Christian theology. In Christian churches, the feminine and the masculine have been ascribed to roles fixed by a virtually unchanged tradition. Gender studies have allowed for new research to emerge, with a sharper awareness of the complexity of what creates identity, including race, social class and socio-cultural realities.

Download article


34.236.191.104.