this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Les ajouts après le point
Subtitle: Phénomène de décondensation?
Author(s): COMBETTES, Bernard
Journal: L'Information Grammaticale
Volume: 130    Date: juin 2011   
Pages: 24-29
DOI: 10.2143/IG.130.0.2131074

Abstract :
La perte des marques casuelles, phénomène majeur de l’évolution de bon nombre de langues, a pour conséquence une modification de la structure de l’énoncé, réorganisation qui est généralement caractérisée par des faits que l’on rattache à la notion de décondensation. Il s’agit généralement, en effet, de «détachements» divers, en début ou en fin d’énoncé, la déflexivité se traduisant par des modifications dans le marquage des fonctions syntaxiques et du topique, par exemple. On peut alors légitimement se poser la question, en ce qui concerne la langue écrite, du statut de certains constituants qui se trouvent isolés de l’unité phrase par une ponctuation forte: les ajouts après le point. Ce type de détachement est-il concerné par la problématique de la déflexivité? S’il est sans doute difficile de rattacher «directement» ce cas particulier de segmentation à cette question, on retrouve cependant, comme nous allons essayer de le montrer, des principes de fonctionnement identiques, les relations syntaxiques limitées au cadre phrastique étant en quelque sorte senties comme insuffisantes pour la réalisation de certains marquages.

Download article


3.236.50.79.