this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Les localisateurs dans les constructions existentielles
Subtitle: Approche comparée en espagnol, en français et en italien
Author(s): MEULLEMAN, Machteld
Journal: L'Information Grammaticale
Volume: 128    Date: janvier 2011   
Pages: 56-57
DOI: 10.2143/IG.128.0.2071278

Abstract :
Notre thèse consiste en une analyse comparée des constructions existentielles (CE) dans trois langues romanes: il y a en français, hay en espagnol et c’è en italien. Le travail se place dans une tradition particulièrement longue et riche d’études sur les CE. Néanmoins, nous sommes loin de disposer d’un consensus relatif aux différents problèmes envisagés, en particulier en ce qui concerne le statut du constituant locatif.
La démarche suivie s’écarte de celle adoptée dans la plupart des études consacrées aux CE par le fait que nous abordons le comportement du locatif (a) hors de tout cadre théorique prédéfini, (b) à partir d’une analyse empirique dans un corpus écrit et (c) dans une perspective résolument interlinguistique. L’étude se compose de deux volets comportant chacun quatre chapitres.

Download article


34.204.174.110.