this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Le vocabulaire de la mer dans la Rudens de Plaute
Author(s): SORBA, Julie
Journal: L'Information Grammaticale
Volume: 127    Date: octobre 2010   
Pages: 24-27
DOI: 10.2143/IG.127.0.2059916

Abstract :
Dans la Rudens, la mer joue un rôle de premier plan, celui de l’adjuvant qui fait rebondir l’intrigue : après avoir déjoué les plans de Labrax et séparé les deux jeunes filles, elle livre au pêcheur Gripus le sac de cuir qui amène le dénouement. Cette étude sémantique analyse les lexèmes qui désignent cette réalité extralinguistique dans une oeuvre comptabilisant à elle seule plus de la moitié des occurrences des dénominations de la mer dans le corpus plautinien conservé. Le cadre méthodologique fourni par l’analyse componentielle permet de distinguer les syntagmes présentant de manière inhérente le sémème «mer» – composé en latin des cinq sèmes /immensité/, /étendue/, /eau/, /salinité/, /mouvement/ – de ceux le possédant par afférence, c’est-à-dire en actualisant en contexte l’acception «mer». À la première catégorie, appartient le terme non marqué mare. La seconde est représentée par les dénominations occasionnelles parmi lesquelles on trouve les lexèmes revêtant l’acception «mer» alors qu’ils désignent initialement un constituant de l’espace marin (altum, unda, aqua), et ceux dont le sémème possède un trait commun avec celui de «mer», mais dont le sens n’entretient aucun rapport avec l’élément marin (locus, templum, uia). L’enjeu est de mettre en évidence ce qui motive l’emploi de ces dénominations occasionnelles. Pour ce faire, nous analyserons les emplois du lexème mare puis ceux des autres syntagmes pour lesquels nous préciserons, au niveau microsémantique, les facteurs présidant à l’actualisation de l’acception «mer» afin de comprendre le fonctionnement de la relation synonymique ainsi instaurée.

Download article


100.24.115.215.