PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Le marquage differentiel de l'objet en nashta et en pomaque (slave, Grèce)
Subtitle: Revenir sur l'hypothèse du contact des langues
Author(s): ADAMOU, Evangelia
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 104    Issue: 1   Date: 2009   
Pages: 383-409
DOI: 10.2143/BSL.104.1.2046996

Abstract :
Le marquage différentiel de l’objet (Bossong 1985; Lazard 2001) est un phénomène typologique assez courant et bien décrit dans les langues du monde. L’application de ce cadre d’analyse à des faits slaves méridionaux (Adamou 2006) apporte un éclairage nouveau: 1. elle permet une analyse unifiée de ce phénomène syntaxique commun, quoique exprimé par des moyens différents: par une unité casuelle (génitif-accusatif, ex. pomaque), par une unité préposée (na ex. nashta), voire les deux (ex. macédonien d’Ohrid, Struga); 2. elle permet d’établir un lien entre ce phénomène dans les variétés contemporaines et en vieux-slave (génitif-accusatif cf. Meillet 1897); 3. cette approche affaiblit l’hypothèse du contact de langues qui a été avancée pour comprendre «la construction de l’objet direct par la préposition na» (Koneski, Vidoeski & Jašar-Nasteva 1968; Cyxun 1981; Topolinjska 1995; Markovik 2007; Sobolev 2008). Une hypothèse encore plus fragilisée lorsqu’on applique les méthodes de contact de langues (Thomason 2001; Matras & Sakel 2007). Cette analyse est illustrée par des données inédites de deux variétés slaves de Grèce (nashta, pomaque).



The differential object marking (Bossong 1985; Lazard 2001) is cross-linguistically a common typological phenomenon. This type of analysis when applied to South-Slavic data (Adamou 2006) throws new light on the matter: 1. It allows a unified analysis of a common syntactic phenomenon expressed by various means: a case («genitive-accusative» as in Pomak), an adposition (as na in Nashta), or both (e.g. Ohrid, Struga Macedonian). 2. It allows us to establish a link between this phenomenon in contemporary varieties and in Old Church Slavonic (genitive-accusative, see Meillet 1897). 3. This approach undermines the language contact hypothesis that has been claimed in order to understand «the direct object construction with the preposition na» (Koneski, Vidoeski & Jašar-Nasteva 1968; Cyxun 1981; Topolinjska 1995; Markovik 2007; Sobolev 2008). A hypothesis all the more fragile when we apply the methods of language contact studies (Thomason 2001; Matras & Sakel 2007). This analysis is illustrated by first-hand data on two Slavic varieties spoken in Greece (Nashta, Pomak).

download article




3.235.60.144.