PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Is there an Early Gandhāran Source for the Cult of Avalokiteśvara?
Author(s): BOUCHER, Daniel
Journal: Journal Asiatique
Volume: 296    Issue: 2   Date: 2008   
Pages: 297-330
DOI: 10.2143/JA.296.2.2036304

Abstract :
Recent work on the early Chinese Buddhist translations, our earliest datable sources for the Mahāyāna, has problematized the notion of the celestial bodhisattva in the earliest phase of this movement. However, art historians have for some time sought to locate the beginnings of an image cult dedicated to Avalokiteśvara (and other bodhisattvas) in the area of Greater Gandhāra, the postulated source for many if not most of our earliest Chinese Buddhist translations. This paper aims to consider if in fact the earliest Mahāyāna literary data for Avalokiteśvara is consistent with the evidence of the earliest plastic media, since the date and location of the fi rst public presence of the Mahāyāna on the Indian subcontinent are very much at stake.



Lorsqu’on examine les sources anciennes qui pourraient nous renseigner sur les débuts du culte rendu à Avalokiteśvara, nous sommes vite conduits à nous poser des questions fondamentales portant sur le culte des Bodhisattva dits 'Célestes'. Les travaux récents sur les traductions chinoises anciennes des textes bouddhiques indiens — nos sources datables les plus anciennes au sujet du Mahāyāna —, mettent l’accent sur la notion de 'Bodhisattva-Célestes' présente au commencement du mouvement. Toutefois, les historiens de l’art ont pour un temps essayé de situer les débuts du culte rendu à la statue/l’image d’Avalokiteśvara (et autres Bodhisattva) dans la région dite du 'Grand Gandhāra', lieu de provenance supposé de la plupart sinon de l’ensemble des textes bouddhiques ayant servi de base aux premières traductions chinoises. L’auteur porte ici son analyse sur les données textuelles les plus anciennes concernant Avalokiteśvara qu’il étudie à l’aune des représentations plastiques, puisque l’époque et le lieu où la présence effective du Mahāyāna dans le sub-continent indien est attestée constitue, dans les faits, un enjeu de taille.

download article




18.207.253.100.