PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Nouvelles réflexions étymologiques autour du grec ἄνθρωπος
Author(s): GARNIER, Romain
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 102    Issue: 1   Date: 2007   
Pages: 131-154
DOI: 10.2143/BSL.102.1.2028201

Abstract :
Le grec ἄνθρωπος «être humain» a été depuis longtemps rapproché du nom-racine ἀνήρ, ἀνδρός «homme», mais on entend ici démontrer que leur connexion ne va pas de soi. Le grec ἄνθρωπος est à l’évidence un composé, et le mycénien a-to-ro-qo /*ἀνθρώkwῳ/ (datif) présente bien une labio-vélaire. Cela étant posé, on ne voit pas comment ni pourquoi l’attendu †ἄνδρ-ωkwος («ayant un visage d’homme») aurait été remplacé par ce type *ἄνθρ-ωkwος en grec commun: ce point demeure obscur, et il vaut mieux renoncer à cette explication. De fait, ce prototype *ἄνθρωkwος doit refléter un composé de date indo-européenne *ṇdh-r-e-h3kw-ó- («inférieur, qui se trouve sur terre»). Dès lors, il faut poser un ancien adjectif indiquant une position dans l’espace (soit *ἀθρωkwός «tourné vers le bas, inférieur, terrien»), substantivé par le recul de l’accent (d’où «terrien, humain»). Enfin, il faut admettre que le -ν- doit être analogique de la famille de ἀνήρ, ἀνδρός.

download article




3.235.179.111.