PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Un mémoire inédit de Jacques Chahan de Cirbied au Premier Consul
Author(s): BEYLÉRIAN, A.
Journal: Revue des Études Arméniennes
Volume: 26    Date: 1996-1997   
Pages: 397-420
DOI: 10.2143/REA.26.0.2003759

Abstract :
Les archives du Service historique de l'armée de Terre conservent sous la cote M.R. 1617, pièce n° 36, une lettre autographe de Cirbied, premier professeur d'arménien à l'École nationale des langues orientales vivantes, à laquelle est joint un mémoire lui aussi de la main de Cirbied. Ces documents, non datés, sont adressés au Premier Consul, et ont dû, de ce fait, être rédigés en 1800 ou en 1801, c'est-à-dire après le retour de Napoléon d'Égypte, et son accession au Consulat (13 décembre 1799).
Dans cette lettre, Cirbied nous révèle qu'il a entrepris, sur la demande personnelle de Napoléon (Bonaparte), la rédaction d'un mémoire intitulé: «Description de la route d'Alep à Erivan». Il y fait par ailleurs référence à un autre document, une carte géographique de la région que nous n'avons pu retrouver. Écrits à l'encre de Chine, la lettre ainsi que le mémoire de 79 pages, que nous publions in extensosans aucune modification ni correction, comportent beaucoup de fautes d'orthographe et de syntaxe, ce qui n'a rien d'étonnant: car à son arrivée en France, Cirbied connaissait très mal le français. Cette lettre ainsi que le mémoire sont peut-être ses premiers écrits dans cette langue. Nous nous sommes contentés de donner en note quelques précisions ou explications complémentaires.
Qui était donc Cirbied, dans quelles circonstances Napoléon avait-il fait sa connaissance et pourquoi lui avait-il demandé ce mémoire?

download article




3.235.45.196.