PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
next article in this issue  

Document Details :

Title: Papiers non filigranés utilisés au Proche-Orient jusqu'en 1450
Subtitle: Essai de typologie
Author(s): HUMBERT, G.
Journal: Journal Asiatique
Volume: 286    Issue: 1   Date: 1998   
Pages: 1-54
DOI: 10.2143/JA.286.1.556503

Abstract :
Les papiers «arabes» ont été peu étudiés jusqu’à présent par rapport aux papiers de type italien filigranés ou aux papiers chinois. Fabriqués et utilisés pendant plusieurs siècles dans une aire qui s’étend de l’Inde au Portugal, ils sont d’une diversité qui rend leur étude d’un abord difficile. L’essai de classification proposé repose sur l’empreinte laissée sur les feuilles de papier par les «fils de chaînette» (appelés aussi «pontuseaux») de la «forme» dont se sert le papetier pour puiser la pâte à papier dans sa cuve. L’étude porte plus particulièrement sur les papiers trouvés dans les manuscrits copiés jusqu’en 1450 conservés dans les collections la Bibliothèque nationale de France, surtout arabes et persans. Douze types de papiers ont pu être dégagés, dont deux permettent d’ores et déjà de faire des hypothèses sérieuses sur leur lieu de fabrication et la durée de leur utilisation: l’un d’eux se rencontre souvent dans des manuscrits copiés en Egypte (musulmans ou chrétiens) entre le 12ème et le 14ème siècle; l’autre, qui n’avait jamais été repéré jusqu’à présent, entre dans la composition de plusieurs manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, copiés en Perse et en Azerbaïdjan entre le 11ème et le 12ème siècle.

Arab papers have not received much scholarly attention up to now. Used for centuries in an area extending from India to Portugal, they are quite diverse and hence uneasy to study. We propose here a tentative classification based on the imprints left on the paper sheets by the «chain lines» of the «mould» used by the paper maker while drawing the paper pulp from the vat. The study deals more particularly with papers without watermark found in the manuscripts collection of the Bibliothèque nationale de France (BnF), mostly arabic and persian, copied up to 1450. Twelve types could be distinguished. For two of them, a firm hypothesis can be formulated regarding their place of fabrication and the period during which they were used. One is often met with in manuscripts copied in Egypt between the 12th and the 14th century. The other one, which was hitherto unnoticed, is used in several manuscripts of the BnF, copied in Persia and Azerbaidjan between the 11th and the 12th century.

download article




34.239.157.140.