this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: À propos du zénaga
Subtitle: Vocalisme et morphologie verbale en berbère
Author(s): COHEN, David , TAINE-CHEIKH, Catherine
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 95    Issue: 1   Date: 2000   
Pages: 267-319
DOI: 10.2143/BSL.95.1.503725

Abstract :
En berbère, l’opposition fondamentale, avant l’introduction dans le système verbal de base de l’aoriste intensif, était entre l’aoriste et le prétérit. Ces deux formes, conjuguées avec les mêmes affixes, correspondent toutes deux aux formes à préfixes du chamitosémitique. Dans beaucoup de parlers berbères, seuls quelques verbes distinguent leur aoriste de leur prétérit par des changements vocaliques. Dans d’autres, ces changements sont beaucoup plus systématiques. Une étude du zénaga de Mauritanie montre que dans ce parler les bi-syllabiques présentent des changements réguliers, l’aoriste (et ’impératif) étant caractérisé par une suite a — i ou a — u (‘a’ — ‘non-a’) alors que le prétérit l’est par les séquences inversées i — a et u — a (‘non-a’— ‘a’).

À la lumière de ces résultats, un réexamen des fait berbères est proposé. Il apparaît que, pour chaque dialecte considéré, la généralité des alternances et des contrastes est en rapport direct avec l’organisation du système vocalique. À la différence des parlers septentrionaux, les parlers berbères méridionaux ont, dans leur ensemble, conservé une opposition de quantité (d’où un système vocalique comprenant au moins deux voyelles brèves). Ils présentent donc un plus grand nombre de changements vocaliques réguliers que les parlers du nord, mais les principes mêmes qui gouvernent encore alternances et apophonie semblent avoir été communs à tout l’ensemble berbère.

Download article


54.158.251.104.