this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Vers un modèle fonctionnel pour l'analyse du lexique des émotions
Author(s): NOVAKOVA, Iva , MELNIKOVA, Elena
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 108    Issue: 1   Date: 2013   
Pages: 131-160
DOI: 10.2143/BSL.108.1.3019214

Abstract :
Cette étude a été réalisée dans le cadre du projet franco-allemand ANR/DFG EMOLEX. Elle a pour objectif d’analyser les lexies des émotions appartenant à trois champs sémantiques surprise, déception et respect dans cinq langues européennes (français, anglais, allemand, espagnol et russe). Le travail s’appuie sur deux approches complémentaires: l’étude du lexique à travers sa combinatoire lexico-syntaxique combinée à une approche lexico-statistique des associations lexicales spécifiques. L’étude est fondée sur de vastes corpus comparables multilingues, syntaxiquement annotés, composés de textes journalistiques et littéraires de 130 millions de mots par langue. Nous analysons d’abord quelques dimensions sémantiques spécifiques, véhiculées par les collocations de ces trois champs (par ex. l’intensité crushing disappointement, grosse déception, más sorprendente, eine massive Enttaüschung, ou la manifestation de l’émotion larmes de dépit, Ausruf des Erstaunens), analyse qui aboutit à l’élaboration des profils combinatoires contrastifs des lexies. Nous montrons, par la suite, la façon dont s’articule l’analyse sémantique avec les relations syntaxiques des éléments constitutifs des associations lexicales (collocations). Nous faisons l’hypothèse que les associations entre le mot pivot et le collocatif qui expriment différentes dimensions sémantiques (intensité, polarité, aspect, causativité, manifestation, contrôle de l’émotion) ont des préférences pour des positions et, de là, pour des fonctions syntaxiques spécifiques. Nous comparons enfin les structures actancielles des verbes des champs de surprise et de respect, à travers le changement des diathèses (active, passive, moyenne) dans le but d’identifier les dynamiques informationnelles au sein de la phrase (les différentes stratégies de centrage sur les différents participants à l’affect) afin de dresser les profils discursifs des verbes émotionnels étudiés. Cette approche, à la fois globale et fine, qui articule les trois niveaux (sémantique, syntaxique et discursif) aboutit à l’élaboration d’un modèle fonctionnel pour l’analyse du lexique émotionnel qui pourrait être appliqué à l’analyse d’autres types de lexique également.



This study was conducted as part of the Franco-German ANR/DFG EMOLEX. It aims to analyze lexemes relating to emotions belonging to three semantic fields surprise, disappointment and respect in five European languages (English, French, German, Spanish and Russian). The work is based on two complementary approaches: the study of the lexicon through its lexical-syntactic combinatory combined with a lexical statistical approach of the frequency of specific lexical associations. The study is based on large syntactically annotated newspaper and fiction corpora of 130 million words per language. We analyze some specific semantic values conveyed by the collocation of these three fields (e.g. intensity crushing disappointement, grosse déception, más sorprendente, eine massive Enttaüschung, or the emotion manifestation larmes de dépit, Ausruf des Erstaunens). The analysis leads to the development of contrastive combinatorial lexical profiles. We then show how the semantic level is connected to the level of the syntactic relations between the components of lexical associations. We hypothesize that the association between the main word and the dependent word expressing different semantic dimensions (intensity, polarity, aspect, cause, manifestation, emotion control) have preferences for positions and, hence, for specific syntactic functions. We compare argument structures of verbs in the fields of surprise and respect through the change of diathesis (active, passive, middle) in order to identify the informational dynamics within the sentence (different strategies for focusing the various participants of the affect). This study contributes to the development of a new discourse model of the emotional verbs studied here. This approach articulates three levels (semantic, syntactic and discourse) and leads to the development of a functional model for the analysis of the emotional lexicon that could be applied to the analysis of other lexicon types also.

Download article


54.198.139.112.