this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Formes et enjeux de la concession dans Cleveland
Author(s): CHANTELOUBE, Isabelle
Journal: L'Information Grammaticale
Volume: 111    Date: octobre 2006   
Pages: 34-38
DOI: 10.2143/IG.111.0.2017853

Abstract :
Dès le premier paragraphe du roman, le narrateur de Cleveland soumet le lecteur à une opposition. Cromwell, homme de vertus et de vices, doit-il être compté pour un héros oupour un scélérat? Cleveland résout la question au plan historique, d’abord, en disant que, «de quelque côté que son jugement se déclare», l’histoire ne saurait lui ôter l’immortalité. Au plan personnel, ensuite, en déclarant: «la qualité de fils ne m’empêchera pas de lui rendre impartialement justice dans toutes les occasions que je vais avoir de parler de sa conduite». En dépit d’un jugement de valeur mitigé, l’hommage à la stature politique doit l’emporter; malgré les liens du sang, l’objectivité doit prévaloir. Malgré la force d’une proposition, c’est la proposition adverse qui s’impose: il y a discordance. Nous avons affaire successivement à deux énoncés concessifs. Discontinuité mise en évidence à l’aide de marques explicites qui donnent autant d’importance à la proposition rejetée qu’à la proposition retenue. Elle pourrait bien menacer la cohérence du discours, à moins qu’elle ne prélude subtilement à son renforcement.

Download article


44.192.65.228.