this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: L’identité juive de Jésus
Author(s): BOGAERT, P.-M.
Journal: Revue Théologique de Louvain
Volume: 33    Issue: 3   Date: 2002   
Pages: 351-370
DOI: 10.2143/RTL.33.3.2017482

Abstract :
L’identité juive de Jésus est un fait avéré. Dans le christianisme cependant, l’ignorance de la variété des courants d’idée dans le judaïsme au début de notre ère a conduit certains à placer l’enseignement de Jésus entièrement en marge ou même en dehors du judaïsme et à tirer argument de l’originalité de son message contre son origine juive. De même, certains courants de type monophysite ont sous-estimé, voire nié l’enracinement humain de Jésus et sa « racination » juive (Péguy). Au sein de milieux « post-chrétiens », à l’antisémitisme latent ou affiché, l’identité juive de Jésus fait scandale. Dans le judaïsme, parler de Jésus reste difficile, et tout messianisme fait peur. Depuis la deuxième moitié du XIXe s., toutefois, des savants juifs ont beaucoup fait pour réintroduire Jésus dans l’histoire du judaïsme. Les autorités de l’Église catholique et d’autres Églises ont rappelé sans détour la judéité de Jésus. L’humanité de Jésus et son enracinement historique ont retrouvé leur place dans la théologie, sans préjudice pour l’intégrité de la foi chrétienne. Il faut mentionner également les recherches sur les origines juives du christianisme. L’affirmation de l’identité juive de Jésus par les chrétiens et par les juifs est l’une des pierres de touche de la vérité des relations et du dialogue entre eux aujourd’hui.




The Jewish identity of Jesus is a proven fact. However, in Christianity, the ignorance of the diversity of the currents of thought in Judaism at the beginning of our era has led some to place the teaching of Jesus completely in the margin or even outside Judaism and deduce from the originality of his message an argument against its Jewish origin. In the same way, certain currents of thought which can be called “monophysite” have underestimated or even denied the human grounding of Jesus and his Jewish roots (Péguy). In the “post-Christian” milieus, with their latent or overt anti-Semitism, the Jewish identity of Jesus is considered scandalous. In Judaism, speaking about Jesus remains difficult and any kind of messianism arouses fear. However, since the second half of the 19th century, some Jewish scholars have done a lot to reintroduce Jesus into the history of Judaism. The authorities of the catholic Church and other Churches have clearly brought to mind the Jewishness of Jesus. The humanity of Jesus and his grounding in history have rediscovered their place in theology without harming the integrity of Christian faith. Mention should also be made of research on the Jewish origins of Christianity. The affirmation of the Jewish identity of Jesus by Christians and Jews is one of the touchstones of the veracity of the relationship and dialogue between the tow religions today.

Download article


52.90.49.108.