PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Qualitative Dimensions of Marital Communication
Author(s): ROCHE OLIVAR, Roberto , AROZARENA CAÑAMARES, Esther
Journal: Marriage, Families & Spirituality
Volume: 3    Issue: 1   Date: Spring 1997   
Pages: 24-35
DOI: 10.2143/INT.3.1.2014809

Abstract :
La communication dans le couple est un des ingrédients essentiels de la réussite conjugale. Les couples qui communiquent bien ont toutes les chances de permettre à leur relation de s’adapter aux vicissitudes de la vie conjugale.
L’article qui suit présente les derniers résultats d’un travail de recherche qui viennent enrichir le modèle de base de la communication dans le couple connu depuis une vingtaine d’années en le complétant de nouveaux éléments. On étudie en particulier les facteurs en jeu et ceux qui sont indispensables pour augmenter la qualité de la communication, ainsi que les conditions dans lesquelles une meilleure communication a une influence positive sur la relation. Voici, dans les grandes lignes, les principaux éléments de ce modèle de communication tels qu’ils ressortent de cette étude:
1. disponibilité du/de la partenaire en position d’écoute grâce à la concentration de toute son attention sur l’autre
2. adaptabilité de celui/celle qui s’exprime à l’état de réceptivité subjective et objective de l’autre et à l’adéquation des circonstances
3. état d’ouverture et de réceptivité du partenaire en position d’écoute, grâce à une transparence personnelle
4. en position d’écoute, manifestation, par un feed-backapproprié, d’une attitude d’empathie cognitive et émotionnelle
5. pour les deux partenaires, présence totale à l’ici et maintenant et, par conséquent, exclusion des projections et des préjugés
6. reconnaissance de «l’autre» dans sa dignité d’être humain et dans sa valeur en tant que partenaire de discussion à part entière
7. valorisation de l’autre, de son comportement et de ses compétences
8. pratique d’une écoute active de qualité, par une manifestation de sa détermination et de son intérêt, par une synchronisation appropriée sur le non-verbal (gestuelle, regard, position du corps, expression faciale, distance...), et, pour le contenu verbal, par des reformulations et quittances respectueuses
9. recherche de la qualité dans l’émission verbale et non-verbale du message, en en assumant la pleine responsabilité et en se mettant en accord avec l’autre (ton de la voix, contact visuel, expression faciale...)
10. acceptation des côtés «négatifs» de l’autre, (comportements, caractéristiques, etc.) de telle façon que ceux-ci n’entravent pas la communication; capacité de surmonter ses propres états négatifs afin d’être libre de s’investir complètement dans la relation
11. capacité d’élargir et de renouveler la gamme des sujets de conversation grâce à des informations provenant des sources les plus variées
12. aménagement d’un cadre approprié pour la communication et émission de messages «complets», c’est à dire contenant suffisamment d’informations pour être compris
13. expression honnête de ses émotions et sentiments, tels que gratitude, désirs, joie, mais aussi déception, dégoût quand la cause est extérieure au couple, et, en choisissant le moment approprié et en s’exprimant à la première personne, de plaintes ou de critiques par rapport à l’autre
14. vérification et contrôle du processus de communication (suppose une conscience de la metacommunication, du processus et des règles de la communication)
15. compréhension de la vision du monde de l’autre et de son vocabulaire (distance sémantique).

download article




18.204.2.231.