PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: The Holy Spirit and Marriage
Author(s): ROCCHETTA, Carlo
Journal: Marriage, Families & Spirituality
Volume: 4    Issue: 2   Date: Autumn 1998   
Pages: 174-186
DOI: 10.2143/INT.4.2.2014761

Abstract :
Esprit Saint et mariage
L’événement sacramental du mariage s’épanouit dans le Christ et dans l’Église comme un événement de l’Esprit Saint qui répand l’Esprit sur les époux. C’est une présence et une action de l’Esprit qui ne se contente pas de s’ajouter en surface au vécu des époux, mais qui s’insère dans la profondeur même de leur être-couple, modelant la communion conjugale sur le modèle de l’alliance nuptiale du Christ avec son Église en l’accompagnant tout au long de son chemin de vie, du début à la fin, du «sacrement de la constitution du mariage» au «sacrement de la vie conjugale».
La réflexion sur cette dimension pneumatologique du mariage chrétien en est encore à peine à ses débuts dans la tradition occidentale. Cet article offre des pistes de réflexions à trois niveaux principaux:
1. Le sacrement de mariage comme don de l’Esprit: La présence-action de l’Esprit ne se limite pas au point culminant de la célébration du mariage, mais se manifeste sur toute la longueur du chemin qui la précède, la réalise ou la suit: l’Esprit Saint institue, actualise, intériorise et réalise les dons particuliers du sacrement de mariage et la vocation de ceux qui y sont appelés. La communauté des époux est entièrement sous le signe de l’Esprit envoyé par le Christ ressuscité à son Église: de la constitution du sacrement de mariage à la mise en œuvre du sacrement de la vie conjugale.
2. Le rôle de l’Esprit dans le sacrement de mariage: L’Esprit Saint, comme protagoniste du chemin sacramental des conjoints, œuvre chez les époux conformément à son identité: ainsi, si dans le mystère de la Trinité le Saint Esprit est ekstasis (ou appel du don), kenosis (au appel à l’accueil) et synthesis (ou appel à la «communion dans la différence»), on devrait pouvoir rencontrer un rôle analogue dans le «sacrement de couple» et dans le cheminement de son édification.
3. La spiritualité comme «obéissance à l’Esprit»: Le cheminement des époux consiste à passer de l’objectivité de ce qu’ils sont à la subjectivité de ce qu’ils doivent devenir. La spiritualité conjugale doit être entendue comme docilité persévérante à l’Esprit et obéissance à Celui qui agit dans le cœur des époux et leur demande de ressembler fidèlement à ce qu’Il leur a donné. L’obéissance à l’Esprit requiert une spiritualité humaine modelée sur la résurrection, la formation d’une communion-communauté de personnes, la mission de l’Église et du monde et une spiritualité «en marche».
A ces trois niveaux l’Esprit Saint, Amour personnel du Père et du Fils, apparaît comme le protagoniste invisible de l’existence conjugale et le metteur en scène de la pleine réalisation. Ce n’est qu’à la lumière de la présence et de l’action de l’Esprit Saint sur les époux que ceux-ci pourront créer une véritable spiritualité conjugale.

download article




54.234.227.202.