PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Marriage as a Covenant
Subtitle: A Biblical Approach to a Familiar Notion
Author(s): KIRSCHSCHLÄGER, Walter
Journal: Marriage, Families & Spirituality
Volume: 8    Issue: 2   Date: Autumn 2002   
Pages: 153-164
DOI: 10.2143/INT.8.2.2004432

Abstract :

Mariage comme alliance: Approche biblique d’une notion familière

L’analyse des données bibliques en ce qui concerne la notion d’«alliance» ouvre un certain nombre d’avenues pour la compréhension du mariage. Il y a tout d’abord une relecture du récit de la création (Gen 2,4b-25 et Gen 1, en particulier 26-31). La structure textuelle et certains signaux sémantiques inclus dans le texte permettent de déceler l’intention des rédacteurs: ils examinent le rapport (matrimonial) entre homme et femme en tant que relation caractérisée par une dignité égale entre eux, un partenariat équivalent et une intention commune d’être féconds et prolifiques. Le partenariat implique qu’il y a une différence, mais c’est une différence qui crée une égalité de dépendance réciproque et non une subordination. De même, la fécondité ici ne signifie pas seulement procréation, mais la poursuite du processus de création orienté vers l’unité de la création. Ces marques ne se sont pas ajoutées à la vie conjugale, mais elles sont ancrées dans le dessein créateur de Dieu. Le récit de la création de Genèse 1 relie cette conception au fait que Dieu a créé l’homme à son image. C’est aussi ce fait qui détermine la bipolarité sexuelle de l’être humain. La dynamique de la poursuite du processus de création fait entrevoir toute la plénitude des échanges vitaux que sont la vie divine de Dieu. Le même récit contient aussi le principe d’une relation d’égale dignité, une relation fondée sur l’identité même de Dieu. Le discours sur l’alliance qui traverse toute la Bible se reconnaît aussi dans les traits caractéristiques des récits de la création. La particularité de ce discours se manifeste le plus clairement dans la «formule d’alliance», qui remonte à la formule utilisée dans l’acte de mariage cananéen. Cette formule ainsi que les verba solemnia (que l’on trouve aussi en dehors de la Bible et même avant) sont à la racine de la conception aussi bien de la relation conjugale que de la relation entre Dieu et Israël. Il ne faut pourtant pas oublier que l’idée centrale de la formule d’alliance, c’est à dire l’attitude fondamentale et l’ouverture illimitée au/à la partenaire, trouve son équivalent dans la révélation du nom de Dieu Iahwé (Ex 3,1-22; 3,15). Le discours de l’alliance de Dieu avec Israël et la conception du lien conjugal comme alliance sont fondés sur l’identité révélée de Dieu lui-même. Les textes bibliques insistent donc sur les éléments essentiels du mariage: don de soi réciproque, égale dignité, le fait d’être créé à l’image de Dieu comme chance et défi. Ces conclusions pourront inciter à poursuivre et à approfondir la réflexion.

download article




3.238.173.209.