PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: La région de Téhéran à l'aube de l'âge du Fer
Subtitle: reflections et commentaires sur les nécropoles du IIe millénaire av. J.-C.
Author(s): MOUSAVI, Ali
Journal: Iranica Antiqua
Volume: 36    Date: 2001   
Pages: 151-212
DOI: 10.2143/IA.36.0.106

Abstract :
Un siècle s'est écoulé depuis que les premiers vestiges archéologiques ont été mis au jour à Téhéran, en 1900, mais l'endroit reste malconnu sur le plan archéologique. Les résultats des quelques rares travaux archéologiques réalisés à Téhéran ont été sommairement présentés1. Pour le Téhéran protohistorique, la situation est encore pire car cette période n'est connue qu'au travers de nécropoles qui n'avaient aucun autre intérêt que celui de fournir des «vases gris-noirs» en céramique. Pour éviter la redondance, il faut mentionner une fois pour toute que la documentation archéologique de Téhéran, bien que relativement abondante, est difficilement utilisable, soit en raison d'un enregistrement incomplet des données, soit en raison de l'absence de publication. C'est pourquoi il faut se réjouir de la publication récente des résultats des fouilles de la nécropole de Qeytariyeh par S. Kambakhsh Fard; elle fournit des outils pour une étude d'ensemble de la région (voir Kambakhsh Fard, 1990, désormais Qeytariyeh). Cependant, une revue détaillée des résultats semble être nécessaire. Le livre de S. Kambakhsh Fard, et le rapport publié de la fouille belge de Khorvin, à 80 km à l'ouest de Téhéran, constituent la base de notre documentation sur la région au IIe millénaire av. J.-C. Cette recension, bien qu'elle ne se borne pas à la ville de Téhéran, est limitée par les lacunes des publications.

download article




18.204.227.250.