this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Le temps comme explication de l'eternité chez Nicolas de Cues
Subtitle: Un approfondissement des thèses boéciennes
Author(s): COUNET, Jean-Michel
Journal: Revue Philosophique de Louvain
Volume: 101    Issue: 2   Date: Mai 2003   
Pages: 319-339
DOI: 10.2143/RPL.101.2.742

Abstract :
La présence de Boèce chez Nicolas de Cues est évidente à plus d’un titre. En lien avec la thèse controversée de Stump et Kretzmann selon laquelle l’éternité serait conçue par Boèce comme étendue, l’article s’efforce de savoir ce qu’il en est de l’éternité chez Nicolas de Cues. La coïncidence des opposés doit être comprise à ce niveau comme la présence simultanée et connexe de tous les moments du temps. Une durée est dès lors comprise comme une contraction particulière de l’éternité et elle appelle, en raison de ses limites intrinsèques, d’autres contractions similaires et donc un passage des unes aux autres. L’article en déduit quelques conséquences quant à la compréhension du point, de l’instant et du temps.

The presence of Boethius in Nicholas of Cusa is obvious in more than one respect. In relation to the controversial thesis of Stump and Kretzmann, according to which eternity is conceived by Boethius as extent, this article attempts to discover what is the situation in regard to eternity in Nicholas of Cusa. The coincidentia oppositorum must be understood in this regard as the simultaneous and connected presence of all the moments of time. A duration is thus understood as a particular contraction of eternity, and it brings about, because of its intrinsic limits, other similar contractions, and hence a passage from one to the next. The article deduces some consequences in regard to understanding the point, the instant and time. (Transl. by J. Dudley).


Download article


34.239.167.149.