this issue
next article in this issue

Document Details :

Title: Ruusbroecs bezoek aan Herne en het 'oorspronkelijke Groenendaalse verzamelhandschrift'
Author(s): ALAERTS, Jos
Journal: Ons Geestelijk Erf
Volume: 74    Issue: 3   Date: september 2000   
Pages: 193-196
DOI: 10.2143/OGE.74.3.616451

Abstract :
Nous référant au remarquable article de H. Kienhorst et M. Kors en cette même revue (cf. 72 (1998) p. 3-53), nous aimerions suggérer que le ‘Groenendaal codex original’ (oorspronkelijke Groenendaalse verzamelhandschrift) contenant les oeuvres de Ruusbroec a été composé de suite après sa visite aux chartreux d’ Hérinnes et avant qu’il ait terminé le Boecsken, donc vers 1361. Un argument assez convaincant nous semble: que Ruusbroec fut grandement étonné de trouver son Rijcke chez les chartreux. C’était son premier livre d’il y avait presque trente ans et il avait défendu à son secrétaire de le prêter à qui que ce soit. Il est donc peu probable qu’avant cette visite on ait déjà commencé le ‘Groenendaal codex’, où le Rijcke figure en tête. Dans ce codex, la version du Rijcke n’était d’ailleurs pas de première qualité: les manuscrits G et F, qui en dépendent, en témoignent encore. Cela nous paraît un signe que l’original ne se trouvait plus à Groenendaal et que très probablement on a dû chercher un exemplaire à l’extérieur. Il se peut qu’à Groenendaal on s’est enfin réalisé de ne pas disposer de tous les traités du Maître et que la composition d’un codex s’imposait. En outre, grâce à l’analyse codicologique du manuscrit A par H. Kienhorst en M. Kors, on sait maintenant que le Boecsken n’a pas fait partie du premier codex, mais qu’il a pu y être inséré (sans faire partie de la reliure originale). Beaucoup plus tard (entre 1370 et 1380), on s’est vu obligé de défaire la reliure originale et de créer deux tomes pour y intégrer le Boecskenainsi que le dernier traité du Maître, XII Beghinen, tout en sacrifiant l’ordre chronologique de son oeuvre. Les auteurs de l’article cité ci-dessus proposent de désigner désormais ces tomes comme ‘Groenendaal codex élargi’ (uitgebreide Groenendaalse verzamelhandschrift). Le premier de ces deux tomes nous est resté, à savoir le manuscrit A qui contient Tabernakel, Spieghel et Trappen.

Download article


3.235.186.94.