this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Jouer racine
Author(s): LARTHOMAS, Pierre
Journal: L'Information Grammaticale
Volume: 106    Date: Juin 2005   
Pages: 5-30
DOI: 10.2143/IG.106.0.583482

Abstract :
Tenez, mon amie, je n’ai pas été dix fois au spectacle depuis quinze ans. Le faux de tout ce qui s’y fait me tue.
DIDEROT

Réflexion qui nous paraît scandaleuse de la part d’un homme qui (tous ses écrits le prouvent) adorait le théâtre. Mais réflexion qui nous paraît d’une inévitable actualité en ce début morose de siècle. Comme en 1758 la crise du théâtre me paraît profonde: peu d’auteurs dramatiques dignes de ce titre, une importance excessive accordée au metteur en scène qui prend, à l’égard de l’œuvre, toutes les libertés, même les plus folles. Le théâtre, en l’an 2000, est en crise parce que les spectateurs avertis ne vont plus voir les pièces, et, faute de mieux, préfèrent les lire. De là cet article intituléJouer Racineet non Lire Racine, titre révélateur d’un article écrit par Georges Forestier dans sa nouvelle édition de la Pléiade.

Download article


35.170.82.159.