this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Le métathéatre dans les Bacchides de Plaute
Author(s): SALAMON, G.
Journal: Vita Latina
Volume: 170    Date: 2004   
Pages: 22-42
DOI: 10.2143/VL.170.0.519031

Abstract :
Il y a relativement peu de temps que l’on a pris conscience de l’importance de la dimension métathéâtrale dans les comédies de Plaute. Mais, depuis un article fameux de M. Barchiesi1, les études ont été nombreuses, qu’elles portent sur l’ensemble de l’œuvre ou sur l’une ou l’autre des comédies. On a cependant trop souvent tendance à limiter le métathéâtre au motif de la comédie montée à l’intérieur de la comédie, ce qui revient à le réduire à ce qui n’est que l’une de ses manifestations, même si c’en est la plus évidente. Il y a de nombreuses autres manières pour le théâtre de montrer qu’il a conscience de sa propre théâtralité et d’en jouer, c’est-à-dire d’explorer sa dimension métathéâtrale2. L’étude du phénomène doit en particulier prendre en compte, à côté du motif du théâtre dans le théâtre, l’ensemble des ruptures intentionnelles de l’illusion théâtrale. Ces deux formes de métathéâtre ne prennent pas naissance avec Plaute et il importe d’abord de replacer l’auteur comique latin dans la traditon dont il est issu pour prendre conscience de la spécificité des Bacchides. Une grande part de l’analyse sera ensuite évidemment consacrée à Chrysale, dont il faut étudier avec soin le rôle ou, pour être plus exact, les rôles dans la comédie: c’est en effet lui qui est d’abord et principalement en charge de l’activité métathéâtrale dans les Bacchides. Mais, comme j’essaierai de le montrer, c’est la comédie elle-même, dont la structure est très particulière, qui se révèle comme métathéâtrale: ne serait-ce que de ce point de vue, la pièce est infiniment plus riche et plus intéressante qu’on ne l’a souvent prétendu3. Elle est en tout cas, me semble-t-il, particulièrement révélatrice des intentions d’un poète dont on a pu dire, à juste titre, qu’il avait choisi la création dramatique comme thème majeur de son œuvre4.

3.235.186.94.