PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Le statut syntaxique des objets «nus» en persan
Author(s): SAMVELIAN, Pollet
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 96    Issue: 1   Date: 2001   
Pages: 349-387
DOI: 10.2143/BSL.96.1.503748

Abstract :
Cette étude aborde la question du statut syntaxique des compléments d’objet «nus» en persan moderne. Ces derniers, plusieurs linguistes l’ont déjà noté, ne manifestent pas les mêmes propriétés syntaxiques et sémantiques que les objets déterminés ou ceux accompagnés du morphème râ. Leur autonomie syntaxique semble limitée: ils ont tendance à apparaître dans une position adjacente au verbe et font plus difficilement l’objet de certaines opérations telles que la relativation ou la reprise anaphorique. N’étant pas référentiels, ils «fusionnent» plus ou moins avec le verbe pour former un prédicat sémantique, de sorte que la séquence Nom + Verbe est généralement appelée «verbe composé» dans la littérature grammaticale ou linguistique.

Différentes analyses, allant jusqu’à l’incorporation de ces compléments au verbe pour former une nouvelle unité lexicale, ont été proposées pour rendre compte de leurs propriétés particulières. Cependant, malgré leurs divergences, la quasi totalité de ces analyses relie ces propriétés à une position syntaxique particulière, censée être différente de celles des objets déterminés ou de ceux accompagnés de râ. Dans cet article je défendrai l’hypothèse inverse: en m’appuyant sur un examen systématique des propriétés des objets «nus», je montrerai qu’il n’est absolument pas indispensable d’expliquer celles-ci par une syntaxe des positions.

Je conclurai donc que les compléments «nus» occupent la même position syntaxique que les compléments déterminés et ceux accompagnés de râ. Pour expliquer leur comportement particulier, je ferai appel aux trois notions suivantes: a. la distinction entre les noms et les syntagmes nominaux en tant que constituant, b. le «poids» relatif des constituants, c. la hiérarchie d’accessibilité des fonctions grammaticales.

download article




35.172.217.174.