PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Constructions à verbe support dans les langues SOV
Author(s): ALONSO RAMOS, Margarita
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 96    Issue: 1   Date: 2001   
Pages: 79-106
DOI: 10.2143/BSL.96.1.503738

Abstract :
Ce travail porte sur des expressions formées par un verbe vide sémantiquement et un nom prédicatif dans des langues SOV comme le persan, le basque et le japonais. Il s’agit d’expressions très similaires à ce qu’on appelle dans la littérature française «constructions à verbe support» ou dans l’anglaise «light verb construction» comme faire mention de, prendre conscience, mettre en ordre, etc. En ce qui concerne les constructions à verbe support (CVS) espagnoles, certains auteurs ont proposé de les traiter comme un cas d’incorporation syntaxique: l’incorporation du nom au verbe fait en sorte que toute la construction fonctionne comme une sorte de verbe complexe. Étant donné le grand nombre d’expressions similaires à nos CVS dans ces langues SOV, nous avons voulu examiner quelles ont été leurs descriptions afin d’appuyer ou de réfuter la thèse de l’incorporation syntaxique. Après un survol des données en persan, en japonais et en basque, nous allons soutenir la thèse que même si les CVS constituent un tout sémantiquement, elles sont des syntagmes au niveau syntaxique, c’est-à-dire des séquences formées par un verbe et un nom liés syntaxiquement. Notre but est de montrer que le concept d’incorporation syntaxique n’est pas nécessaire si, d’un côté, l’on sépare adéquatement le niveau sémantique et le niveau syntaxique, et d’un autre côté, on est conscient d’être en face d’un phénomène phraséologique et, donc, non régulier.

download article




35.172.217.174.