PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Les Lumières et la dialectique
Subtitle: De Hegel à Adorno et Horkheimer
Author(s): THÉRIEN, Claude
Journal: Revue Philosophique de Louvain
Volume: 101    Issue: 4   Date: Novembre 2003   
Pages: 568-592
DOI: 10.2143/RPL.101.4.503569

Abstract :
À la lumière de la réception du Neveu de Rameau de Diderot par Hegel et de celle d’Histoire de Juliette du marquis de Sade par Adorno et Horkheimer, le présent essai met en lumière la critique que la tradition dialectique a effectuée à l’égard de l’Aufklärung. Depuis Kant, il n’y a pas de critique de la raison qui ne soit pas en même temps une défense de la raison contre elle-même. Comment cette exigence se réalise-t-elle chez Hegel et chez Adorno et Horkheimer? C’est en développant cette question qu’on peut saisir pourquoi la réponse à celle-ci n’engage ni à l’optimisme de Hegel pour la raison absolue ni au pessimisme d’Adorno et Horkheimer à l’égard du destin de la raison.

By focusing on Hegel’s treatment of Diderot’s The Nephew of Rameau and Adorno and Horkheimer’s treatment of de Sade’s History of Juliette, the present essay highlights the dialectic tradition’s critique of the Enlightenment. Since Kant, there has been no critique of reason which has not at the same time provided a defense of reason against itself. How does this exchange of critique and defense of reason manifest itself in Hegel and in Adorno and Horkheimer? By exploring this question one can come to see that the answer commits us neither to Hegel’s optimism nor to Adorno and Horkheimer’s pessimism in regard to the destiny of reason.


download article




44.192.112.123.