this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Partager la pauvreté du monde, condition pour changer l'Église ad intra ou ad extra?
Subtitle: Divergences au sujet de la vision de l'Église pauvre pour les pauvres dans le débat du concile Vatican II
Author(s): KASPRZAK, Artur Antoni
Journal: Ephemerides Theologicae Lovanienses
Volume: 98    Issue: 4   Date: 2022   
Pages: 589-620
DOI: 10.2143/ETL.98.4.3291113

Abstract :
Cette étude propose une relecture de l’histoire conciliaire du groupe Jésus, l’Église et les pauvres, et une analyse de l’ampleur de la réflexion sur la réforme de l’Église par le concile Vatican II. L’étude révèle un faible impact des leaders de ce groupe sur la rédaction du texte de la constitution dogmatique sur l’Église Lumen gentium 8 et surtout une marginalisation de leurs propositions pratiques et pastorales par le pape Paul VI. La faible réception du modèle de l’Église pauvre (servante) pour les pauvres par le Concile semble résulter des visions divergentes de la réforme que l’Église aurait dû entamer pour améliorer sa mission parmi les pauvres. Pour certains il s’agissait de changer l’Église de l’intérieur (Ecclesia ad intra), au niveau de son pouvoir centralisé, pour promouvoir un pouvoir collégial et effectif. Pour d’autres, le défi de la réforme se posait seulement à l’extérieur de l’Église (Ecclesia ad extra), au niveau de la forme et de l’ampleur du dialogue avec le monde. Le pape Paul VI semble choisir délibérément cette deuxième option.

Download article


44.192.38.49.