this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Un juge suprême derrière les barreaux à l'époque mamelouke
Subtitle: Enquête sur l'emprisonnement de Tādj al-Dīn al-Subkī
Author(s): MOUSLIM, Mehdi
Journal: Journal Asiatique
Volume: 309    Issue: 2   Date: 2021   
Pages: 175-183
DOI: 10.2143/JA.309.2.3290264

Abstract :
Le juge suprême (qāḍī al-quḍāt) chafiite Tādj al-dīn al-Subkī (727/1327-770/1371) mourut assez jeune, emporté par la peste, mais eut une carrière mouvementée, au coeur de la société damascaine du XIVe siècle. Cumulant des fonctions dans le domaine de la judicature (qaḍā) et de l’enseignement (tadrīs), il s’attira de nombreux ennemis, chez les émirs et chez ses pairs enturbannés. Destitué à plusieurs reprises, il connut la prison pendant près de trois mois, avant d’en ressortir blanchi et renforcé. Cet article expose les raisons de son emprisonnement, car elles permettent de mettre en évidence différentes tensions entre les enturbannés et les hommes de sabre à Damas au XIVe siècle.

Download article


3.215.79.204.