PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
next article in this issue  

Document Details :

Title: Un nouveau témoignage sur l'empire des Grands Comnènes
Subtitle: La date des fresques de la chapelle Saint-Élie au monastère de Vazélon
Author(s): RAPTI, Ioanna
Journal: Revue des Études Byzantines
Volume: 75    Date: 2017   
Pages: 5-39
DOI: 10.2143/REB.75.0.3251286

Abstract :
L’article propose l’édition d’une inscription peinte datant les fresques de la chapelle du monastère Saint-Jean de Vazélon (Ayana Manastırı) de l’an 1219. Confirmant l’hypothèse d’Anthony Bryer et David Winfield selon lesquels ce décor appartenait à l’empire des Grands Comnènes, l’inscription en fait le plus ancien témoignage artistique précisément daté. Le texte révèle une parenté étroite avec Sainte-Sophie de Trébizonde, permettant d’associer le décor de la chapelle avec la capitale des Grands Comnènes et d’envisager une commande d’Alexis Ier, révélant le rôle stratégique du monastère. L’analyse du programme met en lumière sa vocation sotériologique et suggère une fonction funéraire. L’iconographie et le style prolongent la tradition comnène avec une élégance et une monumentalité qui annoncent Sainte-Sophie de Trébizonde. Les fresques de Vazélon font aussi pendant aux décors peints à la même époque en Géorgie et témoignent, avec eux, d’une tradition artistique vigoureuse dans la région au moment de l’avènement des Grands Comnènes.



This is the first publication of a newly discovered inscription in the chapel at the monastery of Vazelon (Ayana Manastırı). The clearly legible date of 1219 confirms the hypothesis of Anthony Bryer and David Winfield that the frescoes in the chapel belong to the period of the Great Komneni. The chapel appears, indeed, to be the earliest preserved monument of the Empire of Trebizond. The inscription reveals close connections with Hagia Sophia in Trebizond, relating the monument to the art of the capital and perhaps to the patronage of Alexis I, who would have been sensitive to Vazelon’s strategic role. The soteriological hints in the decorative program suggest a funerary function for the chapel. The iconography and style follow the tradition of the Comnenian period with a sense of elegance and monumentality foretelling the achievements at Hagia Sophia. The Vazelon chapel also parallels contemporary frescoes in Georgia and indicate a vigorous artistic tradition within the Empire of Trebizond.

download article




34.235.143.190.