this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Création et mazdéisme
Subtitle: Confrontation des conceptions achéménide, gāthique et biblique
Author(s): ANTHONIOZ, S.
Journal: Transeuphratène
Volume: 49    Date: 2017   
Pages: 33-55
DOI: 10.2143/TE.49.0.3248517

Abstract :
S’il est manifeste qu’on ne peut plaquer le zoroastrisme comme religion sur l’époque perse-achéménide, il est évident par contre que les sources de cette époque sont un indicateur précieux de son développement. Que peut-on apprendre de ces sources relativement à la question de la création? Indéniablement, elles mettent en lumière la dimension organisatrice du dieu Ahuramazdā et l’antagonisme entre vérité et mensonge. Ainsi, les sources achéménides, plus spécifiquement le corpus des inscriptions royales, sont examinées, avant d’être mises en regard des textes gāthiques, puis des textes bibliques, le Deutéro-Isaïe souvent évoqué dans ce débat, mais également le deuxième récit de la création du livre de la Genèse (2-3). Ce dernier, qui n’a pas encore été comparé avec les sources achéménides, n’est pourtant pas moins stimulant et pourrait même refléter une influence religieuse plus certaine.



If Zoroastrianism as a religious system cannot explain the religious situation of the Achaemenid era, however Achaemenid sources and particularly royal inscriptions are a precious witness to the development of this religious system. On the question of creation, they point to the divinity Ahuramazdā as the organizer of the cosmos and highlight the antagonism between lie and truth. In a comparative approach, these sources will be examined in themselves before being compared to the Gāthic (Yasna 44) and the biblical sources, Deutero-Isaiah as this text is often called into the debate but also Genesis 2-3 which has not been explored yet in light of this religion.

Download article


44.197.198.214.