PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Le paradoxe de la pédagogisation et les conséquences pour les soins pastoraux en pédiatrie
Author(s): VANDENHOECK, Anne , DILLEN, Annemie
Journal: Counseling et spiritualité / Counselling and Spirituality
Volume: 32    Issue: 1   Date: 2013   
Pages: 11-25
DOI: 10.2143/CS.32.1.2988879

Abstract :
Nous examinons dans quelle mesure le paradoxe de la pédagogisation pourrait être un facteur expliquant les difficultés auxquelles sont confrontés les soins spirituels dans les services pédiatriques en Belgique. En effet, il y a un paradoxe entre le fait de rassembler les enfants en un point central où on leur offre des services éducatifs étendus afin de respecter leur dignité et leurs besoins spécifiques et le fait de les séparer du monde des adultes dont ils doivent prétendument être protégés. Bien qu’on justifie par la rhétorique cette centralisation des enfants, ils semblent parfois considérés comme moins importants, comme n’ayant pas-encore-atteint-le-stadeadulte. L’accent mis sur les besoins éducatifs spécifiques des enfants, tout en les séparant des adultes, fait souvent fi de leur dimension spirituelle. Dans ce contexte, le souci de la spiritualité des enfants hospitalisés en Belgique est assez limité, entre autres causes parce qu’un grand nombre d’autres prestataires de soins œuvrent auprès d’eux en suivant un modèle au sein duquel la «spiritualité» n’est pas un élément essentiel. Nous soutenons ici une approche qui permettrait aux aumôniers et à d’autres intervenants de dispenser des services spirituels bien adaptés aux besoins des enfants, afin que leurs droits à de tels services soient reconnus tout aussi bien que ceux des adultes.



In this contribution we examine if and how the paradox of pedagogisation explains the difficulties that the spiritual care for children encounters in Belgian hospitals. The paradox refers to putting children in the centre of society with specialized education and care, pretending to respect the children’s dignity and their specific needs, and at the same time isolating them from the world of adults from which they need to be protected. The focus on specific educational needs of children often lacks the aspect of ‘spirituality’. One of the causes that limit spiritual care for children in Belgian hospitals is the presence of many other caretakers who work with a biopsychosocial model that does not include spiritual care as an element. We advocate an approach that permits chaplains and others to offer spiritual care to children, adjusted to their specific spiritual needs and at the same time treating them like adults who have a right to spiritual care.

download article




44.192.253.106.