PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Le terme «laiton»
Subtitle: Un mot d'origine türk?
Author(s): BUANIC, Serge
Journal: Turcica
Volume: 42    Date: 2010   
Pages: 251-265
DOI: 10.2143/TURC.42.0.2084404

Abstract :
L’objet de cet article est de démontrer que l’étymologie habituellement admise pour le terme «laiton», supposé être d’origine türk, n’est pas fondée. Qu’il s’agisse des témoignages historiques invoqués, de la sémantique du terme türk altun ou des arguments opposés à la principale étymologie concurrente, aucun des arguments en faveur de cette hypothèse ne résiste à une analyse quelque peu approfondie. Puis, en postulant que les propriétés physiques des métaux, plutôt que leurs compositions chimiques précises, sont prises en compte de manière assez universelle pour désigner le «laiton» ou le «fer-blanc», ce que confirme une mise en parallèle des termes ou des expressions en usage dans un certain nombre de langues diverses, dont les langues altaïques, nous prendrons position en faveur d’une étymologie indo-européenne pour le terme en question, plutôt que de faire appel à une très improbable origine türk.



This account tries to demonstrate that the usually accepted etymology for the French word laiton (English 'latten') which is supposed to be Turkic is not founded. In fact this hypothesis does not resist to serious investigation of the arguments which support it, neither historical nor semantic. If we postulate that the denominations of metals take their origin not in their chemical composition but of their physical properties, that seems to be confirmed by a study of the vocabulary of some various languages from different linguistic groups, we can conclude that an Indo-European etymology is more plausible than a hazardous Turkic one.

download article (open access)





3.84.130.252.