this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Aux origines du lyrisme classique français
Subtitle: Strophe et sonnet chez Marot
Author(s): AROUI, Jean-Louis
Journal: L'Information Grammaticale
Volume: 121    Date: mars 2009   
Pages: 9-14
DOI: 10.2143/IG.121.0.2037166

Abstract :
En matière de strophes, Marot pratiquera longtemps l’enchaînement rétrograde, qui consiste à faire rimer la fin d’une strophe ou d’un module n avec le début de la strophe ou du module n + 1. C’est un usage caractéristique de la métrique des XIIIe, XIVe et XVe siècles, et qu’on retrouve encore pendant toute la première moitié du XVIe siècle.
Nous nous repenchons sur le corpus strophique des cinquante Psaumes. On verra en quoi c’est un corpus original pour son époque, et qui annonce l’essentiel des formes strophiques qui s’imposeront une à deux décennies plus tard. On rapprochera ce corpus de celui des sonnets, dont Marot est l’un des initiateurs en France (avec Mellin de Saint-Gelais). Là encore, on verra le goût sûr de Marot en matière de formes sonnetiques, ses sonnets ayant déjà la forme standard, contrairement à ceux de Mellin de Saint-Gelais et de ses autres contemporains.

Download article


3.236.50.79.