PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Substance, individu, monade
Subtitle: Les transformations de la métaphysique leibnizienne selon Michel Fichant
Author(s): PELLETIER, Arnaud
Journal: Revue Philosophique de Louvain
Volume: 104    Issue: 2   Date: mai 2006   
Pages: 361-369
DOI: 10.2143/RPL.104.2.2016144

Abstract :
Les usages contemporains de Leibniz (1646-1716) semblent pour la plupart un effet de l’imagination. Lorsque l’on trouve aujourd’hui un concept qui semble porter sa signature (songeons à la sémantique des mondes possibles de Saul Kripke), il éclaire plus la doctrine de son auteur qu’il ne rencontre le texte de Leibniz. De Leibniz, on ne retient généralement qu’une référence indéterminée à la monade, comprise soit comme idéal-type d’une pensée perspectiviste (la monade serait le point de vue comme condition de manifestation du vrai) soit comme un nouvel outil pour penser l’individualité (la monade serait la substance individuelle). Cette dernière thèse parcourt les études leibniziennes depuis un siècle. Elle est aussi un effet de l’imagination: c’est ce que montre Michel Fichant dans son édition conjointe des deux textes fondamentaux de la métaphysique leibnizienne, le Discours de métaphysique (1686) et la Monadologie (1714).


download article




54.209.227.199.