PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Marriage
Subtitle: Conversations with Young Couples
Author(s): BARKER, Annette
Journal: Marriage, Families & Spirituality
Volume: 2    Issue: 1   Date: Spring 1996   
Pages: 32-38
DOI: 10.2143/INT.2.1.2014867

Abstract :
Conversations avec des jeunes couples
L’auteur résume une série de conversations qu’elle a eues avec des jeunes couples mariés et non mariés vivant ensemble. Presque tous les couples vivent dans une relation assez stable et la plupart d’entre eux a un engagement dans la paroisse locale. Par conséquent, la question est de savoir comment ces couples comprennent la dimension sacramentelle de leur relation et, plus particulièrement, comment la présence de Dieu s’y manifeste.
Sur la question, «qu’est ce que la sacramentalité du mariage signifie pour vous?», beaucoup de couples répondent par une considération plus générale sur le fait que la vie est un cadeau et que l’amour aussi, on le reçoit en cadeau (il s’avère que la notion de sacrement ne s’utilise pas facilement). Le mariage est perçu comme don, la relation étant reçue en cadeau. Il est en même temps un mystère, car la relation dans laquelle l’amour est présent, contient en soi le pouvoir d’être révélatrice de Dieu. Les couples questionnés sont d’avis, que le don de l’amour qualifie aussi le mariage des non-croyants; sur la base de cet amour, le mariage non-sacramentel est aussi en relation avec Dieu et il ne serait pas juste de considérer uniquement le mariage sacramentel comme authentique. Dès lors, la sacramentalité du mariage ne commence pas avec la promesse conjugale exprimée en public, qui ne représente que pour l’extérieur la reconnaissance de la relation par Dieu, mais avec la relation d’amour (en tant que telle) dans laquelle la présence de Dieu est reconnue. En premier lieu, le mariage est vu comme relation et le sacrement ne se réalise pas là où les partenaires ne se confient pas de tout coeur l’un à l’autre.
Bien que les partenaires n’entretiennent pas une vie de prière en commun, ils reconnaissent le rôle important de la prière en tant que source d’énergie pour le mariage. Dans beaucoup de cas ils considèrent le mariage entier comme prière. S’il y a union et harmonie dans le mariage, il y a union avec l’Esprit de Dieu. – Autres résultats: En général on estime que la préparation au mariage est insuffisante. Questionnés sur les changements internes auxquels la vie conjugale est exposée, les couples ont recours à une théologie du mariage renouvelée: l’élément purement contractuel ne suffit pas pour maintenir un mariage, si le couple n’est pas capable d’adapter la relation aux conditions modifiées.

download article




3.215.177.171.