PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Marriage and the Rite
Subtitle: A Liturgical Spirituality for Married Life
Author(s): GRILLO, Andrea
Journal: Marriage, Families & Spirituality
Volume: 11    Issue: 2   Date: Autumn 2005   
Pages: 172-184
DOI: 10.2143/INT.11.2.2014372

Abstract :
Le mariage et le rite: Une spiritualité liturgique pour la vie mariée
Jusqu’au siècle dernier, la mal heureuse habitude, dans les textes théologiques, était de considérer la liturgie et la spiritualité comme deux domaines d’étude et de réflexion distincts. Plus récem ment, on a redécouvert le lien qui existe entre les deux et on a recher ché l’authentique spiritualité litur gique à la fois dans la réforme liturgique et dans la réflexion theologique sur la liturgie. Le sacrement du mariage est un exemple par excellence de la manière dont la spiritualité et la liturgie s’intègrent. En examinant le nouveau Rite du mariage pour l’Eglise italienne, fondé sur la edi tio typicade 1991, l’article présente cinq points rituels dont il faut tenir compte. (1) Le mariage est le dernier des sacrements, dans ce sens qu’il présuppose les sacre ments de l’initiation, qu’il est fondé sur les sacrements de la guérison et qu’il est servi par le sacrement des ordres. C’est éga lement le premier sacrement qui porte témoignage de l’alliance fon datrice entre Dieu et l’humanité qui rend le sacrement possible. C’est ainsi que, dans la célébra tion du mariage, l’Eglise célèbre, sous une forme liturgique, le com mencement de la spiritualité comme aussi la consécration d’une vie fondée sur l’amour de Dieu. (2) L’«altérité christologique-ecclé siale» précède les deux membres du couple et les accueille. L’alté rité permet à l’un et à l’autre de se voir en relation avec lui-même et avec l’autre, une relation qui constitue l’horizon théologique de l’expérience du mariage et de la famille et l’horizon anthro pologique de la profonde expé rience de l’Eglise. (3) Ce lien entre le mariage et la constitution de l’Eglise a été rendu plus visible, dans le rite actuel, par le change ment de vocabulaire et de la forme de l’échange de promesse. La litur gie attire ainsi la communauté dans cet échange primordial divin humain. (4) La dualité consente ment et bénédiction représente la diversité du ministère ecclésial, c’est à dire elle met au jour la vraie hiérarchie fondée sur une vraie communauté de membres laïcs baptisés et étant en même temps à son service. (5) Enfin, la diffé rence entre les deux formes de célébration – celle dans le cadre de l’Eucharistie et celle dans le cadre de la Parole – donne le choix pour des situations ecclésiales diverses, qui permet de donner forme et de développer une pratique pas torale appropriée de préparation au mariage. En plus de ces points structuraux, l’article met en lumière d’autres liens existentiels entre liturgie et vie mariée. Les «lieux communs» de la famille chrétienne – le foyer, la réunion autour de la table pour les repas, le rythme entre travail et repos, la patience nécessaire pour la réconciliation après une dispute – doivent être reconnus comme vrais lieux de prière et de relation avec Dieu, c’est à dire comme vraie «spiritualité». L’Eglise devrait s’inspirer de la compétence spa tiale et temporelle particulière de la famille, pour montrer la dimen sion unique de l’expérience des sacrements vécus par l’Eglise dans le monde. Le rite du mariage est un guide pour la spiritualité, car c’est dans ce rite qu’est repré sentée et vécue l’existence primaire de l’Eglise dans la relation d’amour entre Dieu et l’humanité.

download article




3.236.16.13.