PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Songes jumeaux de l'avestique et clé des songes aux portes jumelles de l'Odyssée
Author(s): BADER, Françoise
Journal: Journal Asiatique
Volume: 293    Issue: 2   Date: 2005   
Pages: 393-457
DOI: 10.2143/JA.293.2.2011776

Abstract :
Dans le Yasna 30. 3, le chantre parle ainsi: «je vais dire les deux Inspirateurs primordiaux (mainiiū pauruiiē) qui nous sont connus comme deux songes jumeaux (yəmā xvafənā) [et donc indiscernables] au moment de la pensée (manahicā vacahicā). Mais au moment de l’acte (šiiaoθanōi), ils sont deux, le bon et le mauvais (hudåƞhō /dužåƞhō)».
Je voudrais montrer d’abord que cette gémellité est comme démultipliée dans l’Odysséeautour de Pénélope, son nom, les acteurs de son rêve et leurs codages animaux. Puis je tenterai de comparer: la strophe avestique des «songes jumeaux» et le mythe grec des «portes jumelles des songes»; la triade pensée-parole-action des deux textes; av. mainiiū, gr. ἀμηνῶν, apparentés par *men- en son sens premier de «voir»; les formulaires grec et avestique des «bon(s) et mauvais rêves». Je mettrai ensuite en rapport les «portes des songes» d’Homère et la «porte de l’énigme» du poète védique Vāmadeva. J’insisterai, enfin, sur la création d’énigmes à polysémie hermétique en grec comme en védique, et sur la technique verbale privilégiée pour cette création désignée souvent par le terme islandais kenning (plur. kenningar).

download article




18.207.253.100.