this issue
previous article in this issuenext article in this issue

Document Details :

Title: Un marqueur polysémique en maltais: għad (/°ād/)
Author(s): VANHOVE, Martine
Journal: Bulletin de la Société de Linguistique de Paris
Volume: 92    Issue: 1   Date: 1997   
Pages: 269-293
DOI: 10.2143/BSL.92.1.2002507

Abstract :
La particule għad est un héritage du fonds arabe du maltais, tant dans sa forme que dans la plupart de ses fonctionnements et constructions syntaxiques. Selon les contextes, la particule contribue à fournir les sens de «encore», «ne pas encore» ou «ne plus», entre dans la formation d'une locution conjonctive à valeur concessive, sert à exprimer une valeur de parfait, avec référence temporelle de passé proche («venir juste de»). Elle peut aussi introduire une valeur de futur certain, quoique vague et lointain, ou conférer une valeur modale de doute et d'appréhension. Sous tous ses emplois et valeurs apparemment disparates, on tentera de dégager un invariant sémantique. Une discussion sur le rapport historique entre cette particule et le verbe «dire», issus de la même racine ʕWD, est proposée. Pour resituer les emplois de la particule en maltais dans leur contexte historico-linguistique, des comparaisons avec d'autres dialectes arabes sont faites, à chaque fois que la documentation le permet, et avec l'italien lorsque cela s'avère nécessaire.

Download article


3.237.16.210.