PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Lorsque la femme d'Éléazar de Worms croise un âne
Subtitle: La Baraïta de Niddah et son influence sur les coutumes des Juives Askénazes de l'époque médiévale à nos jours
Author(s): MARIENBERG, Evyatar
Journal: Revue des Études Juives
Volume: 164    Issue: 1-2   Date: janvier-juin 2005   
Pages: 235-247
DOI: 10.2143/REJ.164.1.578768

Abstract :
Les conseils pittoresques d’un juif médiéval à ses filles et belles-filles deviennent absolument clairs si on connaît la Baraïta de Niddah. Ces idées se sont infiltrées, probablement avec l’aide des Îassidei Ashkenaz, dans la littérature halakhique, et elles continuent à influencer certaines pratiques de femmes juives. J’ai parlé du monde ashkénaze, mais il faut préciser qu’aujourd’hui on trouve les mêmes idées dans des milieux sépharades. J’aurais pu évoquer d’autres aspects de la Baraïta de Niddah: les beaux midrashim qu’elle comporte; ses exempla sur deux amis, et sur deux sœurs; ses éléments halakhiques; les considérations qu’on y trouve sur la notion d’impureté; les relations de ce texte avec la littérature talmudique dite «classique»; etc. J’ai choisi, aujourd’hui, de me limiter à un exemple de cette influence que la Baraïta de Niddah a pu exercer sur certaines pratiques. J’espère pouvoir vous présenter prochainement l’édition critique — que je prépare — de ce texte, précédée d’une introduction: la première édition depuis 1890, et l’unique traduction dans une langue européenne.

download article




23.22.136.56.