PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Les Coplas de Yoçef de la Genizah du Caire
Author(s): MINERVINI, Laura
Journal: Revue des Études Juives
Volume: 163    Issue: 3-4   Date: juillet-décembre 2004   
Pages: 429-444
DOI: 10.2143/REJ.163.3.542071

Abstract :
Le présent article fournit une édition des fragments imprimés des Coplas de Yoçef de la Genizah du Caire, en les comparant systématiquement avec le texte conservé par le manuscrit Vatican Neofiti 48, du XVIe siècle. Le but de cette comparaison est d'établir la relation entre les deux textes, qui se révèle être une relation de dérivation: le texte du manuscrit Vatican a été copié sur un texte identique ou fort similaire à celui de la Genizah. La différence la plus forte est la mise en page: la strophe du poème est composée, dans le texte imprimé, par huit vers septenaires à rime alternée; dans le texte du manuscrit, par quatre alexandrins monorimes, selon la tradition ibérique médiévale. L'existence de ces fragments imprimés — récemment découverts par Eléazar Gutwirth — démontre que la diffusion du poème, dans le cadre de la diaspora sépharade méditerranéenne, a été beaucoup plus large qu’on le croyait jusqu'à présent.

This article offers an edition of the printed fragments of Coplas de Yoçef from the Cairo Genizah and compares them systematically with the text from the 16th c. Vatican manuscript Neofiti 48. This comparison aims to establish the relation between the two texts, which seems to be a relation of derivation: the text of the Vatican manuscript has been copied from a text identical with or very similar to the Genizah one. The main difference concerns the mise en page: in the printed text, each strophe is composed by eight verses of seven syllables, with alternating rhyme; in the manuscript's text, each strophe, accord- ing to the Medieval Iberian tradition, is composed by four monorhyme Alexandrine verses. The existence of theses printed fragments — recently discovered by Eleazar Gutwirth — demonstrates that, contrary to the current opinion, the poem enjoyed a considerable success in the world of the Mediterranean Sephardic diaspora.

download article




54.221.136.62.