PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Les 'Méditations phénoménologiques' de Marc Richir
Author(s): GHITTI, Jean-Marc
Journal: Revue Philosophique de Louvain
Volume: 97    Issue: 3-4   Date: août-novembre 1999   
Pages: 581-605
DOI: 10.2143/RPL.97.3.541964

Abstract :
Les Méditations phénoménologiques de Marc Richir se présentent comme la refonte de la phénoménologie husserlienne en une phénoménologie du symbolique compris comme l’inadéquation indépassable d’un sens se faisant et d’une phénoménalité définitivement instable. Pour élucider celle-ci en deçà de toute institution, il convient de reprendre le problème de la méthode en phénoménologie: elle doit reposer sur une enquête en zigzag et sur une architectonique. Mais elle doit reposer surtout sur une nouvelle pratique de l’épochè, l’épochè hyperbolique, à partir de quoi le dynamisme du phénomène est libéré, comme champ transcendantal, de ses deux pôles, objectif et subjectif, chacun porteur d’illusions à démasquer.

Marc Richir’s Méditations phénoménologiques  present  themselves as a remoulding of Husserl’s phenomenology into a phenomenology of the symbolic understood as the unsurpassable non-equation of a sense making itself and of a definitively unstable phenomenality. In order to elucidate the latter before any institution, it is appropriate to take up the problem of method in phenomenology: it must rest on a zig-zag inquiry and on an architectonic. But it must above all rest on a new practice of the epoche, the hyperbolic epoche, from which the dynamism of the phenomenon is set free, as a trascendental field, from its two poles, objective and subjective, each bearers of illusions needing to be unmasked.

download article




54.161.214.221.