PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: La montagne et l'arbre sacré de Hadji Bektach
Author(s): MELIKOFF, Irène
Journal: Turcica
Volume: 32    Date: 2000   
Pages: 275-290
DOI: 10.2143/TURC.32.0.470

Abstract :
Les Turcs anciens veneraient la montagne et l’arbre, deux elements lies a leur culte. La montagne evoquait la proximite de la divinite. L’idee de la montagne sacree se retrouve dans les inscriptions de l’Orkhon, dans le livre de Dede Korkut et aussi dans le Vilâyetnâme de Hadji Bektach. La montagne sacree de Hadji Bektach c’est le Hirka Dagi, «Le Mont du Froc». Il s’y rendait avec ses derviches pour y prier. Ils allumaient un feu avec les branches des genevriers qui y poussaient et tournaient autour de ce feu en faisant le Sema, la danse circulaire des derviches. Le Hirka Dagi est un mont volcanique situe a 15 kilometres au sud-est du bourg de Hacibektas. La fumee produite par la fumigation des genevriers a des proprietes hallucinogenes. Elle attirait les ga’ib erenleri, les «etres invisibles» qui etaient les esprits tutelaires du chaman avant de devenir, dans la tradition musulmane, les quarante saints qui regissent le monde. C’est pourquoi le genevrier est l’arbre sacre du chamanisme. La fumee produite par la fumigation de ses branches etablit un rapport entre ce monde et celui des esprits. Le caractere sacre du genevrier est toujours apparent dans les campagnes anatoliennes. On lui offre des sacrifices, on suspend a ses branches des objets votifs. Il est considere comme sacrilege d’en couper les branches.

download article (open access)





54.162.241.40.